Jun 30, 2013

Blogueur in a City ...

  Ce matin au réveil, je me suis levé avec une envie... Vous savez c'est comme être réveillé avec l'envie d'un gros petit déjeuner celui qui, quand vous l'aurez mangé vous ferra devenir obèse. Moi c'était pareil, sauf que c'était pour des chaussures et que je ne deviendrais pas obèse mais plutôt pauvre. 
  Me voilà donc parti direction le "Marais" et "Rivoli" histoire de voir si je tombe enfin sur les chaussures de ma vie, enfin celles qui seront les chaussures de ma vie jusqu'a la semaine prochaine et après avoir constater que les mecs de moins de 20ans ne mangent plus car ils ont des cuisses de l'épaisseur de mes bras, tout ça pour qu'ils rentrent dans des "jeans" de plus en plus étroits et moulants qui n'ont plus rien d'un jeans mais tout d'un collant et qu'ils sont tous des copies les un des autres. 
  C'est à ce moment là que le problème le plus paradoxal du monde ou plutôt, de notre société, a pris tout son sens. On cherche tous à être nous même tout en étant comme les autres. 
  Après toutes ces constations et pensées "philosophiques",  je n'avais toujours pas trouvé de chaussures. Je m'aventure donc du côté de "Rivoli". C'est une centaine de personnes plus loin et 3 magasins plus tard, que je suis enfin sorti victorieux d'un magasin, tenant dans mon sac... Un jean.
  C'est une quinzaine de boutiques plus tard, en passant devant une vitrine dans une galerie que j'ai vu ce perfecto camel by "Galliano" et que l'impensable se produisit, j'avais perdu mon orgasme. Moi, ne plus avoir d'orgasme avec mon 1er grand amour…  
  J'en étais donc là. J'en était au point où même une perfection de couture "Galliano" ne m'excitait plus. 
Paris et sa grisaille de plein été aurait il eu un effet anesthésiant et déprimant ? …    
   

let me know :

#Instagram

x

Get the news

https://www.facebook.com/pages/by-Asco/307054935989727?ref=bookmarks:o]